12 clés pour devenir optimiste

Et si vous appreniez à muscler votre optimisme ?

Je suis optimisme de naissance.

Optimisme sans doute renforcé par ma maman qui l’a entretenu en me faisant souvent voir le bon côté des choses. C’est une force incroyable qui me fait relever des défis, penser que demain sera encore mieux qu’aujourd’hui, que je n’ai aucune limite pour m’épanouir, réussir et être heureuse. En revanche, je ne suis pas dans l’utopie, pas dans le suroptimisme ; je suis réaliste et rationnelle et je vois l’état du monde et de mon environnement tels qu’ils sont. Je ne me victimise pas, ne me lamente pas, mais je choisis de me servir de mon optimisme (et bien sûr de ma confiance en la vie, en demain et en l’humanité) pour réaliser mes projets, avancer et être bien dans ma vie.

1) Définition

Wikipédia indique que « l’optimisme désigne chez l’être humain un état d’esprit qui perçoit le monde et l’univers de manière positive. Le fondement de l’optimisme remonte à Socrate ; Platon l’a professé, puis Aristote.

Une personne optimiste a tendance à voir « le bon côté des choses », à penser du bien des gens, à considérer que des événements même fâcheux, prendront quoi qu’il arrive une tournure positive en fin de compte dans la mesure où l’on trouve toujours une solution aux problèmes. L’optimisme est le contraire du pessimisme. L’optimisme est un sentiment positif en tant que moteur de l’initiative ».

2) J’ai une nouvelle fantastique : l’optimisme peut s’acquérir par un entraînement régulier. Où en êtes-vous dans votre vie ? Vous avancez ? Vous êtes ralenti, bloqué ?

Vous pouvez faire le choix conscient d’être optimiste.

3) Etre optimisme est lié à une certaine tournure d’esprit, à un certain regard sur le monde. Vous me direz qu’écouter chaque jour l’actualité n’est pas propice à être optimiste. Je vous répondrai que vous avez raison, mais que vous pouvez aussi limiter votre écoute et votre lecture des médias et surtout vous pouvez, au lieu de vous lamenter, utiliser votre optimisme pour changer le monde.

Et cette première étape est déjà un changement considérable à mettre en place car il est plus facile de râler que de participer et d’inventer un monde enchanteur.

Finalement, vous comprenez par ce que je viens d’énoncer que l’optimiste a une vision du monde, une tournure d’esprit, une vie intérieure particulière. Cette vie intérieure le fait rayonner et colorer son monde de couleurs qui seront remarquées immanquablement par les gens qui le rencontreront. Déjà, l’optimisme a une posture physique particulière : il se tient droit, est souriant, de bonne humeur et pétille. Il est aussi bienveillant et enclin au partage car l’étincelle de vie qui l’anime ne demande qu’à se propager et à entrer dans la vie d’autres personnes.

Etre optimisme c’est voir des solutions, voir le verre à moitié plein. L’optimiste a confiance en la vie, dans demain. L’optimiste regarde les obstacles qu’il rencontre comme autant d’opportunités de se réaliser, de se dépasser, de comprendre qui il est et ce qu’est la Vie. Il considère ces obstacles comme des cadeaux.

Etre optimisme c’est être persuadé que tout est possible tout le temps et que des opportunités se présentent en permanence. Devenez optimisme et vous les verrez et pourrez les saisir.

Pour muscler votre optimisme, vous pouvez reprendre les difficultés que vous avez rencontrées dans votre vie (sur le plan personnel, familial, amical, amoureux, professionnel, de la santé, etc.). Comment avez-vous dépassé ces obstacles ? Que vous ont-ils révélé sur vous ? Quelles capacités cachées avez-vous dû développer, déployer dans les moments difficiles ? Quelles leçons de vie avez-vous tirées ? Les capacités que vous avez utilisées en cas de crises sont des forces qui peuvent doper votre optimisme.

Si ces révélateurs ne font pas partie intégrante de votre vie, mais si vous les avez expérimentés lors d’une épreuve, alors il ne tient qu’à vous de les incorporer à votre façon d’être, de penser, d’agir pour ainsi développer votre optimisme.

4) Il semble que beaucoup de chercheurs s’accordent pour dire que nous décidons, agissons, toujours, en fonction de deux critères : la peur ou l’amour. L’optimiste opte pour l’amour.

De fait, il est bienveillant, donne spontanément sa confiance car il part du principe que les gens sont bons par nature. Quand un optimiste vous rencontre, il se laissera surprendre par vos qualités, vos différences, vos particularités.

L’optimiste est audacieux, dopé par la confiance, l’envie de grandir, d’avancer, de découvrir de nouveaux horizons. Il croît en la chance, en SA chance.

Vous reconnaissez-vous dans le portrait de cet optimiste que je dessine dans cet article ? Si vous êtes loin de lui ressembler, mais que vous êtes tenté de devenir optimiste car vous entrevoyez davantage de possibles, plus de joie et d’enthousiasme, plus d’amour, une énergie accrue, une santé parfaite, moins de stress, plus de sérénité, la réussite, une vie plus heureuse alors que pouvez-vous faire rapidement pour devenir définitivement un optimiste ?

5) 12 clés pour devenir optimiste

– Déjà vous choisissez la voie de l’optimisme de façon consciente.

– Vous pouvez vous engager vis-à-vis de vous-même et de l’Univers à devenir optimiste.

– Vous adoptez la posture physique que j’ai décrite plus haut (vous tenir droit, sourire, être ouvert à la vie et aux autres).

– Vous vivez au présent le plus possible. Ainsi vous ne vous laissez pas envahir par le passé, ni affoler par le futur. Vous pensez, parlez et agissez en pleine conscience et vous gagnez en énergie car vous ne vous dispersez plus.

– Vous pouvez lister tout ce qui est positif pour vous, au travail, en famille, dans vos loisirs, vos relations aux autres, etc.

– Vous pouvez réfléchir aux qualités et capacités qui vous ont sorti de galères, d’épreuves au cours de votre existence. Ces forces sont vos atouts pour muscler votre optimisme.

– Vous ne vous laissez pas envahir par les éléments négatifs ressassés en permanence par les médias ou certaines personnes de votre entourage. Choisissez vos médias. Lisez des articles, des livres optimistes.

– Faites-vous plaisir ; voyez de magnifiques expositions de peintures, de sculptures ; écoutez de la musique qui vous comble, vous remplit d’énergie, de joie, de sérénité, par exemple.

– Parlez de choses positives.

– Rencontrez des personnes positives et optimistes.

– Agissez le plus possible pour que votre monde soit le plus positif possible au lieu de critiquer sans rien apporter.

– Une fois par jour, vous pouvez lister dans votre tête ou encore mieux, par écrit, dans votre journal de gratitude, tous les événements positifs, les belles rencontres, les échanges intéressants, les victoires remportées dans la journée.

Que pouvez-vous tout de suite mettre en place dans votre quotidien pour apporter de l’optimisme à votre vie ?

Est-ce que cela vous semble difficile ?

Etes-vous prêt à expérimenter rapidement les clés que je viens de vous révéler ?

Dites-moi où vous en êtes, où vous souhaitez aller, dans les commentaires.

Soyez généreux, partagez !

Soyez le premier à commenter sur "12 clés pour devenir optimiste"

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*