Quand écouter les autres nous nuit

J’ai rencontré un ostéopathe qui m’a parlé d’un phénomène actuel qui crée des problèmes chez les bébés.

Notre conversation m’a fait prendre conscience que réfléchir, faire appel au bon sens est indispensable.

Il arrive que nous nous laissions influencer par les média, un médecin, un ami et que nous prenions une habitude dont quelques temps plus tard nous constaterons la nocivité.

 

 

Voici l’audio mp3 de cette vidéo :

 

Cette semaine, j’ai rencontré un ostéopathe qui m’a parlé de sa pratique.

Il fait vraiment des choses peu ordinaires, peu habituelles parce qu’il s’est formé à un tas de manipulations, à un tas de techniques. Et ce qu’il m’a raconté m’a sidérée parce que j’étais pas au courant.

Tout simplement, les patients qu’il reçoit le plus fréquemment, ce sont des bébés et ces bébés, ils ont tous la particularité d’avoir la tête déformée. Alors quand il m’a dit ça je comprenais vraiment pas ; je me dis, mais déformée par quoi, déformée quand ils étaient dans le ventre de leur mère.

Et il explique qu’en réalité, non, ces bébés ont la tête déformée parce que les préconisations actuelles sont de faire dormir les bébés sur le dos. Du coup, tout l’arrière du crâne est complètement aplati ; ça encore, ça pourrait passer ; seulement, le fait d’avoir cet aplatissement fait qu’en plus les os du crâne qui sont ici se soudent de façon erronée, se soudent mal, en tout cas, pas comme il faudrait ;

et du coup, et bien ça génère d’autres problèmes au niveau du squelette et notamment des problèmes au niveau de la mâchoire dans un premier temps.

Donc lui, son job, et bien, ça va être d’essayer de redonner une allure plus arrondie au crâne du bébé, parce qu’on
sait que quand le bébé est jeune, justement tous les os ne sont pas soudés, on peut encore agir dessus.

Mais quand il m’a raconté ça, ça m’a fait froid dans le dos, parce que je me dis mince, finalement tous les parents suivent des consignes que les médecins, que les pouvoirs de santé publique leur donnent, ou les sages-femmes et, finalement, ça concourt à nuire à la santé de leurs enfants.

C’est que c’est complètement aberrant.

Mais finalement, c’est vrai aussi que dans notre société française, tout concourt à vous assister. Quand il y a la sécheresse, par exemple, on vous dit de boire ; dans les pubs ; on vous dit de manger cinq fruits et légumes par jour. On vous dit combien boire d’eau par jour, enfin on vous guide, on vous prend la main pour tout.

Du coup, j’ai l’impression que le bon sens a vraiment déserté vos vies et que il vient pas à l’idée des parents de faire dormir le bébé, et bien un coup sur un côté, un coup sur l’autre ; quelquefois sur le dos, un peu à plat ventre quand il
est un peu plus grand ;

enfin bref, toujours est-il que y a quand même des variantes qui peuvent venir à l’esprit.

Je fais cette vidéo pour vous permettre de réfléchir à vos propres fonctionnements, à vos propres croyances, à vos propres habitudes.

Est-ce que finalement pour votre santé, pour votre alimentation, pour votre activité physique, pour vos loisirs, pour votre boulot, enfin dans quelle sphère de votre vie vous vous contentez de suivre ce qu’on vous dit de faire, ou de dire, ou de penser.

Et finalement y a peut-être eu un moment dans votre vie où vous vous êtes rendu compte que ce qu’on vous disait était
complètement hallucinant, complètement erroné et vous créait des embêtements, ou des soucis de santé, ou en tous cas des problèmes et que ce n’était pas ce qu’il fallait faire en tout cas, ce qu’il fallait suivre comme préconisations.

Et évidemment, moi aussi, il m’est arrivé de suivre des conseils complètement erronés.

Par exemple, j’ai une amie qui me disait « oui toi, tu te fies toujours à ta première impression ; c’est pas une bonne façon de faire avec les gens ; tu te trompes ».

Donc pendant au moins dix ans, j’ai arrêté de tenir compte de ma première impression et ça m’a créé des déceptions, quelques déboires également.

Et du coup, après ça, franchement, je suis revenue vers cette amie en lui disant « non, ma première impression est vraiment toujours la bonne » ; que ce soit ma première impression quand je rencontre quelqu’un, quand j’arrive dans un lieu nouveau.

Voilà, je ressens ; c’est des choses qui ne peuvent pas s’expliquer et quand j’arrive dans un lieu, je sens ce qu’il se passe au niveau énergétique. Je sens si je me sens bien, si je me sens mal.

Je peux sentir des tensions entre certaines personnes, etc. Et ce sont des indicateurs précieux.

Et maintenant, j’en tiens toujours compte.

Vous voyez, moi aussi, je me suis laissé avoir, je me suis laissé convaincre et je me suis laissé entraîner dans une direction qui n’était pas la mienne.

Et vous le savez, chaque fois, que je vous donne des tuyaux, que je vous donne mes trucs ou mes astuces pour m’en sortir bien dans la vie, pour avoir plus de positif dans ma vie, pour être le plus heureuse possible, chaque fois, je vous dis testez, éprouvez les outils que je vous offre.

Faites les exercices aussi que je mets à votre disposition, parce que chaque remède, chaque outil, ne va pas s’adresser à n’importe qui.

Vous êtes tous des personnes uniques ; vous avez tous des ressources différentes, une vie différente, des repères différents, etc., une façon de voir la vie complètement différente, des habitudes de vie, des fonctionnements à vous ;

donc forcément, il y aura certains outils qui vous iront bien, d’autres que vous pourrez ne pas utiliser parce qu’ils vous parleront pas, parce qu’ils ne résonneront pas en vous, parce qu’ils n’auront pas d’effets sur vous.

Chacun étant unique, on ne peut pas appliquer les mêmes remèdes, les mêmes outils à tout le monde.

J’attends vraiment avec impatience vos réactions à ce que je viens de vous dire.

Evidemment, je vous invite à aimer ma page Facebook Motivation positive ; abonnez-vous à ma chaîne YouTube, si vous ne l’avez pas encore fait ; ça vous permettra d’être informé en temps réel de chaque nouvelle vidéo que je publie.

Dites-moi dans les commentaires quelle préconisation erronée vous avez suivie un temps et quelles ont été les conséquences. Prenez soin de vous !

Soyez le premier à commenter sur "Quand écouter les autres nous nuit"

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.